en en

Rôle de la FAO dans la promotion de l’entomophagie (1ère partie)

Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture

Quand on cherche des informations sur internet à propos de la consommation d’insectes ou entomophagie, il n’est pas rare de voir le mot FAO. Mais qu’est-ce que la FAO et quel est son rôle dans la promotion de la consommation d’insectes comestibles.

Qu’est-ce que la FAO?

La FAO est l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture. Ses quatre grands domaines d’activité étant :

      • De mettre l’information à portée de tout le monde
      • De mettre leur expérience au service des pays membres
      • D’être un lieu de rencontre pour tous les états.
      • De porter ses connaissances sur des milliers de projets sur le terrain dans le monde entier

De fait, le rôle principal de la FAO est de promouvoir la consommation d’insectes comestibles dans le monde.

Opportunités pour les pays en voie de développement

La récolte des insectes comestibles dans la nature pourrait être faîte par les agriculteurs, mais en réalité ce sont les villageois qui s’en occupent, souvent recrutés par de grandes exploitations.

Accroître la récolte d’insectes dans les zones rurales, selon la FAO, permettrait de régler les problèmes de sécurité en matière d’alimentation en augmentant d’une part les revenus de ces populations qui récoltent ou parfois produisent ces insectes, et d’autre part une nourriture à haute valeur protéique appréciée de ces populations.

Améliorer la qualité nutritionnelle

Chaque insecte étant différent, la composition nutritionnelle varie donc en fonction des espèces. Cependant, il a été possible de poser certaines généralités :

Toujours selon la FAO, la teneur des insectes en protéines est comparable à celle de la viande animale, les acides aminés indispensables sont souvent présents, la teneur en fibres est supérieure à celle de la viande traditionnelle et ils sont une source importante d’acides gras polyinsaturés, riche en fer, calcium et vitamine B. Leur composition en acides aminés est même très souvent supérieure à celle des céréales.

Il est possible d’utiliser les insectes comme source d’aliments complémentaires pour le bétail. Les insectes les plus intéressants pour cela sont les larves de la mouche du soldat, les ténébrions (ver de farine), les vers à soie et les sauterelles.

Un autre problème qui prend de plus en plus d’ampleur est l’élimination du fumier. La mouche soldat a la capacité de réduire la pollution provoquée par le fumier de 50 à 60%, elle diminue également les odeurs, les bactéries et les mouches.

Un rapport de la FAO affirme même que dans le cadre d’un apport alimentaire équilibré, les insectes comestibles peuvent également permettre une bonne croissance de nombreux animaux.

Une aide technique pour l’élevage des insectes comestibles.

La culture qui inclut la consommation d’insectes dans son quotidien est basée sur la collecte dans l’environnement naturel. Mais, il est possible de penser cette activité comme un mini-élevage.

Certains insectes sont déjà élevés de manière industrielle, comme les scorpions comestibles en Chine. Les grillons par exemple sont eux élevés de façon semi-industrielle.

FAO - Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture

La FAO, pour l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture est le premier défenseur de l’entomophagie, la consommation d’insectes comestibles.

Programmes nationaux afin de lutter contre les insectes dits nuisibles.

Parfois, les criquets ne sont pas considérés comme des insectes néfastes, mais plutôt comme une source de nourriture tombée du ciel. C’est ainsi que dans certains pays, utiliser des pesticides pour tuer ces insectes est sujet à polémiques. La récolte des insectes comestibles peut être vue également comme une façon de contrôler leur population.

Dans différentes parties du monde, les sauterelles sont récoltées et servent à l’alimentation humaine ou animale.

L’un des avantages à l’entomophagie est leur non-toxicité. Les insectes sont souvent récoltés là où aucun pesticide n’est utilisé. Cependant, la baisse de la biodiversité ainsi que la pollution de certaines sources d’eau a pu provoquer une diminution de cette source de nourriture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *