en en

Les insectes comestibles : les plus riches en nutriments !

La valeur nutritionnelle des insectes comestibles varie considérablement et les insectes comestibles sont riches en nutriments favorisant la santé humaine.

Dans cet article, vous apprendrez :

À propos de la valeur nutritionnelle des insectes comestibles,
Comment certains insectes comestibles sont encore plus sains que le bœuf et le poulet.
Les insectes comestibles qui fournissent les nutriments les plus bénéfiques pour vous.
Pourquoi les insectes comestibles peuvent développer votre cerveau, réduire l’inflammation et améliorer votre santé intestinale.
Et pourquoi la valeur nutritionnelle des insectes comestibles varie tellement.

La plupart des insectes comestibles sont riches en protéines, en graisses, en fibres et en énergie et peuvent être une source importante de vitamines et de minéraux pour les humains.

La valeur nutritionnelle varie selon les espèces, leur environnement, leur situation géographique, ce qu’elles mangent et leur stade de développement.

De même, la valeur nutritionnelle change en fonction de la préparation et du traitement avant consommation (séchage, cuisson, friture, etc.)

La valeur nutritionnelle des insectes est comparable à celle des viandes conventionnelles et, dans certains cas, même plus saine que le bœuf ou le poulet.

En outre, ils peuvent également avoir des effets bénéfiques sur la santé. Comme fournir les éléments essentiels nécessaires au développement du cerveau, améliorer la santé intestinale et réduire l’inflammation.
Conclusion:

La valeur nutritionnelle des insectes comestibles varie et les insectes comestibles sont riches en nutriments favorisant la santé humaine.

Quels types de nutriments les insectes comestibles contiennent-ils ?

Les principales parties nutritives des insectes comestibles sont les protéines et les graisses, suivies des fibres, des minéraux et des vitamines.

La plupart des insectes comestibles contiennent des quantités satisfaisantes de protéines, tout en répondant aux besoins en acides aminés des humains. La teneur en protéines des insectes comestibles varie de 13 à 81% de la matière sèche.

La teneur en matières grasses des insectes comestibles varie de 2 à 77% de la matière sèche.

De nombreux insectes comestibles sont riches en acides gras monoinsaturés et / ou polyinsaturés (AGPI), où la teneur totale en AGPI peut représenter jusqu’à 70% des acides gras totaux.

Les aliments riches en AGPI sont essentiels pour la santé humaine et le développement du cerveau.

Les teneurs en fibres d’insectes comestibles vont de 5,1% pour les termites à 13,6% pour les vraies punaises (hémiptères).

Cela provient principalement de la chitine, un glucide présent dans l’exosquelette des insectes.

Les bienfaits de la chitine :

La chitine présente de nombreux avantages pour la santé, notamment l’augmentation de la défense immunitaire, ainsi que la lutte contre l’inflammation et le cancer.

Les insectes comestibles sont également riches en micronutriments essentiels, notamment le cuivre, le fer, le magnésium, le manganèse, le phosphore, le sélénium et le zinc, ainsi que des vitamines telles que la riboflavine, l’acide pantothénique, la biotine et, dans certains cas, l’acide folique.

Le contenu énergétique des insectes comestibles séchés varie de 426,3 kcal / 100 g pour les sauterelles, criquets et grillons (orthoptères) à 777 kcal / 100 g pour les chenilles (lépidoptères).
Combien de grillons dois-je manger pour répondre à mes besoins quotidiens en calories ?

Pour répondre à votre besoin calorique quotidien de 2500 kcal, vous pouvez manger 500 grammes de grillons séchés. En faisant cela, vous obtiendrez également 305 g de protéines, 70 g de matières grasses et 50 g de fibres.

Pourquoi les insectes comestibles sont une bonne source de protéines ?

Les protéines sont les éléments constitutifs de notre corps. Notre corps est composé de protéines de nos os à nos muscles, organes, artères et veines, peau, cheveux et ongles.
Les protéines sont un nutriment important et bien que la plupart d’entre nous mangent suffisamment pour éviter une carence, certaines personnes pourraient bénéficier d’un apport en protéines beaucoup plus élevé. Avantages comme une perte de poids améliorée et une augmentation de la force et de la masse musculaire.
Cependant, la façon dont nous obtenons aujourd’hui des protéines d’origine animale n’est pas viable.
C’est là que les insectes comestibles et riches en protéines entrent en scène!
Pour produire 1 kg de protéines d’insectes comestibles, vous avez besoin de 4 fois moins d’eau, 5 fois moins d’aliments, 13 fois moins de terre et émet 100 fois moins de CO2 que de produire 1 kg de protéines de bœuf comestibles.
Cela signifie que vous pouvez obtenir vos protéines, améliorer votre santé et « sauver la planète » en obtenant davantage de protéines provenant d’insectes.
Maintenant vous demandez peut-être,
« Quels insectes comestibles dois-je manger pour augmenter mon apport en protéines ?»
Et c’est une excellente question !
La teneur moyenne en protéines peut varier de 13 à 81% de la matière sèche pour les insectes comestibles capturés à l’état sauvage et de 38 à 72% pour les insectes d’élevage.

Teneur en protéines (% en matière sèche) pour 7 espèces différentes.
Fait amusant, la teneur en protéines peut être encore plus élevée que celle mesurée, car certaines protéines peuvent être liées dans l’exosquelette

Quelles sont les nouvelles techniques de greffe de cheveux ?

 

Il est de plus en plus difficile pour les hommes comme pour les femmes de passer outre une calvitie ou une perte de cheveux avancée. En effet les cheveux ont un fort impact sur la capacité de séduction et la confiance en soi que peut avoir un individu. Alors perdre ses cheveux entraîne une perte de confiance, pouvant aller jusqu’à la dépression. Fort heureusement, de nos jours de nombreuses techniques ont été imaginées et développées afin de résoudre ces soucis de la meilleure des manières. La greffe des cheveux fait partie d’un des moyens de résoudre les problèmes de calvitie. Au fil des décennies, cette solution a été utilisée sur les cheveux des hommes, mais aussi des femmes, et elle a été améliorée avec le temps par différentes techniques.

En quoi consiste une greffe de cheveux ?

La greffe de cheveux consiste globalement à prélever des follicules pileux en bonne santé d’une zone donneuse pour les implanter dans la zone à traiter. Les implants capillaires sont généralement prélevés de la tête même du patient, cela évite les rejets de différentes sortes. La zone donneuse est située à l’arrière de la tête, c’est celle où on retrouve les cheveux en grand nombre et ces derniers ne tombent pas autant que ceux des autres zones. Ainsi, les cheveux réimplantés sur la zone à problèmes pousseront normalement et seront identiques en tout point aux cheveux d’origine. C’est un autre avantage de la greffe de cheveux, elle garantit un résultat naturel au fil des mois.

Les principales techniques utilisées pour une greffe de cheveux étaient la FUE et la FUT. Avec les progrès observés dans la chirurgie esthétique une nouvelle technique a vu le jour, afin d’offrir des résultats toujours plus performants. Cette nouvelle technique est la FUSS. La FUT est la technique qui a vu le jour en premier, jusqu’au développement de la Follicular Unit Extraction (FUE) et de la Follicular Unit Single Strip (FUSS). Il est difficile de dire laquelle des trois techniques est la meilleure, chacune ayant ses particularités. Le chirurgien en charge de votre traitement est le seul habilité à vous proposer la technique qui correspond le mieux aux résultats que vous souhaitez obtenir. Ces techniques restent assez semblables les unes des autres. La FUE et la FUSS utilisent les bandelettes. Cela consiste à prélever une bandelette de cuir chevelu afin d’en extraire les greffons qui seront implantés dans la zone à traiter.

L’évolution des différentes techniques de greffes de cheveux

Nous pouvons segmenter les techniques de greffe de cheveux en deux groupes: les greffes par FUT, FUE, et les greffes par FUSS. Quelles techniques donnent les meilleurs résultats? Il n’y a pas de réponse parfaite car la technique utilisée est fonction de la calvitie à traiter. Toutefois, nous pouvons parler de quelques-uns des effets indésirables de ces techniques. Avec la greffe par FUT et celle par FUE on observe de légères cicatrices sur la zone donneuse, à l’arrière de la tête. Celles-ci sont encore plus visibles si vous avez une chevelure fine. La FUE et la FUSS sont considérées comme des déclinaisons de la FUT, elles se servent de techniques de suture pointues et aboutissent à des résultats toujours plus discrets. Quelques fois la FUE et la FUSS sont associées pour traiter des zones importantes.

Parlons de la petite dernière de toutes ces techniques de greffe: la FUSS. La FUSS est une technique de greffe de cheveux de 3ème génération. Elle consiste à implanter des cheveux prélevés par bandelette de la nuque ou des tempes sur les zones dégarnies. La FUSS est pratiquée sous anesthésie locale et permet de transplanter pas moins de 2000 greffons jusqu’à 5000 en une seule séance. C’est l’une des solutions qui permet d’obtenir une chevelure naturelle et discrète. Le résultat obtenu est naturel et plus dense que la chevelure d’origine. Les techniques de greffes de cheveux évoluent continuellement, et elles restent basées sur le principe d’extraction et de réimplantation.

S’adapter à un régime composé de larve de rhinocéros

larves de rhinocéros

Quand vous entendez le mot « larve de rhinocéros« , n’allez pas penser qu’il s’agit en fait de larves provenant d’une bête gigantesque tel le rhinocéros. Il s’agit en fait de la larve des scarabées dit rhinocéros, ce qui est due à leur morphologie bien spécifique qui rappelle vaguement celle de l’imposant mammifère, mais en miniature. Les entomophages adorent croquer ses larves de rhinocéros croustillantes pour maigrir car leur goût est tout simplement épatant, surtout quand on sait les cuire. Lire la suite…

Des insectes à l’apéritif, hmmm !

insectes à l’apéritif

Vous souhaitez avoir des invités pour le diner tout en leur réservant un accueil chaleureux et insolite. Tous sont personnes qui n’ont encore jamais eu l’occasion de découvrir les délices de l’entomophagie.

Vous vous demandez alors comment leur faire passer le test. Vous pourrez, bien sûr, cuisiner un plat savoureux et y incruster discrètement quelques fourmis insectes comestibles. Lire la suite…

Scarabée rhinocéros et premières expériences entomophages

scarabee rhinocéros

Entre les belles sauterelles, les vers de soie et les vers de bambou mais sans oublier les chenilles du Congo, il aurait été facile d’oublier un autre insecte comestible. Le scarabée. Qui reste peut-être un animal assez repoussant mais de manière assez surprenante, s’accompagne très bien avec de nombreux types de menus différents. Que ce soit pour l’apéritif, le plat de résistance ou encore le désert, le scarabée rhinocéros est arrangeant. Lire la suite…

Insectes & Chocolat, une idée et une réalisation terriblement efficace

insectes en dessert

Vous êtes amateur de sucreries et vous aimez, vous adorez les bonbons et vous… vouez un culte au chocolat. Alors cet article est fait pour vous.

Vous allez être surpris par ce mélange improbable entre deux saveurs radicalement éloignés. Des insectes comestibles sur vos chocolats préférés ou inversement ! Lire la suite…

Scorpion, vous avez dit scorpion

scorpion comestible

Le scorpion, cet insecte qui s’il est venimeux (toutes les espèces ne le sont pas), laissera toujours une impression de peur et de terreur.

Même en sachant que toutes les espèces ne sont pas empoisonnées et même celles qui le sont ne sont pas forcément mortelle, nous avons toujours une impression d’extrême dangerosité en les voyant. Malgré leur mauvaise réputation, certains n’hésitent pas à en consommer régulièrement.

Lire la suite…

Les insectes en dessert, comment choisir

insectes au dessert

L’entomophagie reste encore et toujours un sujet tabou, à notre grand regret, pour la plupart des habitants des pays de l’Europe occidentale. En effet, y manger des insectes ne semble pas être de bons augures et aussi incongrue que cela puisse paraître, certains pensent même que cela ravive l’instinct sauvage de l’être humain. Il faut cependant toujours essayer de voir le bon côté car derrière une vérité se cache une tout autre vérité. Lire la suite…

Des vers de bambou pour le meilleur des plats

vers-de-bambou

Qu’y a-t-il au menu ? Des vers ? Non, vous êtes sérieux ?

Ne vous inquiétez, nos vers sont les plus savoureux du marché ! Mais qui aurait cru qu’un jour nous mangerions des petites bêtes qui, à un moment de notre histoire aurait provoquer révulsions et rien qu’à l’idée de les voir. Lire la suite…

Vers à soie, vers de nouvelles habitudes alimentaires

vers à soie

Les vers à soie sont des insectes comestibles provenant à l’origine du nord de la Chine. Ils y sont même encore et surtout élevés pour la qualité de la soie naturelle qu’ils produisent. Mais dans un autre contexte, sachez que les vers à soie sont également des aliments complets très appréciés par bon nombre d’entomophages.

Mis à part la production de soie, on peut dpnc pratiquer l’élevage du ver à soie à des fins gastronomiques. Et quand nous parlons de gastronomie, on parle bien évidemment de son emploi en tant qu’insectes comestibles. Lire la suite…

Pages: 1 2 3 4